Réhabilitation précoce

Nous prenons directement en charge les patients des unités de soins intensifs de l’hôpital de soins aigus dans l’unité de surveillance et de neuro-réhabilitation précoce. Pour ce faire, nous devons associer des mesures de médecine aiguë et de réhabilitation. Dans cette phase de réhabilitation précoce, la stabilisation et l’amélioration des fonctions importantes du corps sont notre priorité. Nous surveillons les paramètres vitaux (tension, pouls et respiration), traitons les patients avec des canules trachéales (y compris aides respiratoires) et effectuons le sevrage ventilatoire. Parallèlement, la réhabilitation commence dès le premier jour de notre traitement: nous utilisons ici principalement la thérapie «bedside» et la mobilisation précoce.

Une équipe spécialisée composée de médecins, professionnels soignants et thérapeutes est responsable du diagnostic d’évolution spécifique à la réhabilitation ainsi que des mesures dans le cadre d’un  concept thérapeutique interdisciplinaire. Le soutien et l’implication des proches nous sont dans ce contexte d’une aide précieuse.

La gestion des urgences est également effectuée par une équipe de l’unité de surveillance et les collaborateurs suivent régulièrement des formations.

Les médecins spécialistes sont quant à eux en contact permanent avec les hôpitaux qui envoient les patients et échangent des informations avec eux. Des visites régulières des patients gravement atteints sont effectuées à l’Hôpital universitaire de Bâle, d’où vient la majorité de ces patients. Nous pouvons ainsi organiser et préparer de façon optimale le passage à la réhabilitation.